Accueil Floss Manuals francophone

Blender pour l'impression 3D

Exporter au format STL et OBJ

Il existe deux grands formats d'export courants pour les maillages en vue de l'impression 3D : le STL et le OBJ. Le STL, pour STereoLithography, a été d'emblée conçu pour l'impression 3D et c'est lui qui sera utilisé dans la majorité des cas, car il ne mémorise que les informations géométriques nécessaires à l'impression. Le format OBJ sera utilisé dans des cas particuliers, plus évolués mais aussi plus rares.

Dans tous les cas, il est conseillé de garder le modèle de base au format blender .blend qui permettra de retoucher beaucoup plus facilement au fichier.

Préalablement à tout export, il faut penser à :

  • centrer l'objet à l'origine de la scène afin d'obtenir un objet centré à l'ouverture dans le logiciel générateur de g-code [Alt G].
  • Agrandir l'objet pour que ses dimensions correspondent à la taille voulue avec pour repère une unité blender égale à un millimètre.
  • Valider l'échelle de l'objet comme l'échelle de référence [Ctrl A>Scale]. 

Exporter en STL

L'exportation en STL va donc mémoriser le maillage sur forme de géométrique triangulée. Elle va  permettre d'obtenir un modèle 3D standard à partir de notre document Blender, sans les éléments additionnels non nécessaires : textures, couleurs, animations... Ce fichier STL vous sera demandé lors d'une impression en ligne, ou lors d'une impression locale.

Une fois la fonction d'export en STL activée, des options apparaissent dans la Toolbox :

parametre exportation STL

Ascii 
L'option [Ascii] permet de créer un fichier STL lisible dans un éditeur de texte.
Apply Modifiers
La case [Apply Modifiers] s'occupe d'appliquer les modificateurs influant sur la géométrie de l'objet pendant l'export. En théorie, les modificateurs ont déjà été appliqués avant la phase d'analyse et de nettoyage du maillage. En pratique, garder cette option active pour l'export d'un objet sans modificateurs ne peut pas nuire à l'export.
X, Y, Z
Le choix de la lettre indiquant l'axe de la hauteur est arbitraire dans les logiciels de 3D. La plupart du temps, l'axe choisi pour définir la hauteur est l'axe Z ou Y. Dans Blender, la vue de dessus (Top) est dans le plan YX et donc la hauteur correspond à l'axe Z. Blender peut alors être qualifié de logiciel en Z up. La vue de face (Front) est dans le plan ZX et donc la profondeur de cette vue correspond donc à  l'axe Y. 
Vous devez changer les options Up et Forward pour adapter le fichier exporté au comportement du logiciel dans lequel sera ouvert le fichier STL. 
Scale
La valeur [Scale] permet également de réduire ou d'agrandir la taille de l'objet exporté, si l'on connaît les préférences de la plateforme pour laquelle le .STL sera traduit en impression 3D. La plupart des logiciels d'imprimantes s'exprime en mm et considèrent pour une valeur Scale à 1 qu'une unité blender est égale à 1 mm. 

Si ces options sont ignorées, le modèle sera peut-être importé dans le mauvais sens avec une rotation de 90° ou trop grand ou trop petit . Cela n'a rien généralement de dramatique puisque quasiment tous les logiciels tiers d'imprimante ou plateforme d'impression en ligne offre généralement la possibilité de faire une rotation 90° ou une mise à l'échelle du modèle avant impression. Cependant, dans le cas d'un processus automatisé qui utiliserait directement le fichier .STL, il vous revient de tester et de définir une procédure à suivre.

Le format .ply avec lequel Blender est compatible a été prévu pour résoudre certains défauts du STL mais n'est pas aussi utilisé.

Exporter en OBJ

Par rapport au STL, le format OBJ va permettre d'avoir plusieurs couleurs sur le modèle 3D. La plupart des méthodes d'impressions sont basées sur des matériaux monochromes, le STL sera alors largement suffisant. Mais il existe des imprimantes 3D à quadrichromie utilisées par les services en ligne et il est possible de penser qu'elles vont peu à peu se répandre.

Le format .OBJ est un standard commun à la plupart des logiciels de 3D quel que soit leur domaine. Beaucoup d'options de l'export n'ont pas d'intérêt pour l'impression 3D. 

Pour exporter, il faut aller dans le menu Fichier > Exporter [File>Export] ce qui affiche le panneau spécifique, évidemment plus complet que celui du STL, puisque le OBJ inclut aussi des options plus utiles dans le rendu.

parametre exportation OBJ 

Les options [Apply Modifiers], [Forward], [Up] et [Scale] sont les mêmes que celles décrites pour le format STL.  Quelques autres options peuvent cependant se rendre intéressantes :

selection only 
L'option [Selection Only] permet de limiter l'export aux objets sélectionnés dans la scène. Très pratique si vous ne souhaitez imprimer qu'une partie d'un ensemble sans vous battre avec chacune d'entre elles et enregistrer des fichiers intermédiaires..
triangulate faces 
L'option [Triangulate Faces] change les faces quadrangulaires en triangles. Le triangle est la face de base pour toutes les machines. Mais un modèle uniquement composé de triangles est moins simple à comprendre pour un humain que pour une machine. Heureusement, chaque rectangle, carré ou losange peut être interprété comme deux triangles co-planaires. En théorie, le maillage doit être triangulé avant la phase d'analyse et de nettoyage.
write materials 
Pour colorer votre modèle, il faut qu'il possède un matériau et une texture diffuse mappée selon des coordonnées UV. Souvent les plateformes d'impression ne supporte qu'une seule texture et un seul canal de coordonnées UVs [UVmap].
Si vous souhaitez exporter de la couleur, cochez [Write Materials] et [Include UVs].
Les propriétés du matériau seront stockées dans un fichier .MTL créé au même endroit que l'.OBJ.
Si vous passez par un service en ligne, il vous sera alors demandé de transmettre l'.OBJ, le .MTL et le fichier image (.jpeg ou .png) correspondant à la texture dans une archive .zip.

Après avoir vérifié vos paramètres, et choisi un chemin pour votre fichier, renseignez le nom de celui-ci :  Puis cliquez sur le bouton Export OBJ.

Vous obtenez ainsi votre modèle exporté depuis l'interface de base

Exporter à partir du 3D Print

Pour un travail récurrent d'impression 3D, l'add-on [3D Print Toolbox] possède 3 lignes d'options qui permet de faciliter le travail d'export. Il aura l'avantage de prendre en compte la sélection uniquement et d'offrir un panel d'autres formats.

Le premier bouton reprenant reprenant l'icône du [Scale] sert à prendre en compte les unités de la scène lors de l'export.
Le second bouton copie les fichiers des textures Image dans le même répertoire que celui indiqué pour l'export à la ligne en dessous.
Par défaut, le format d''export est le .STL mais vous pouvez le changer pour un autre format (PLY,X3D,VRML2 ou OBJ).

La ligne contenant les // permet de choisir le dossier d'export. Le nom du fichier exporté sera quand à lui basé sur celui du fichier blender. 

Ces préférences sauvegardées, une bonne fois pour toutes, la phase d'export ne se limitera plus qu'à appuyer sur le bouton [Export] à chaque fois que cela sera nécessaire.