Accueil Floss Manuals francophone

Piwigo

Configuration

La partie administrative (ou les coulisses ou le backend comme ils disent en anglais) se trouve à l'adresse http://URL_de_la_galerie/admin.php.

Pour chaque écran de la partie administrative vous avez la possibilité de lire l'aide en ligne. Le point d'interrogation situé en haut à droite ouvre un nouvel onglet (ou une nouvelle fenêtre) du navigateur avec l'aide de la page courante.

Options

Par défaut, la galerie se nomme « Piwigo demonstration site » avec pour sous-titre « My photos web site ». Allez dans l'interface d'administration, dans le menu Configuration → Options puis modifiez le titre de la galerie et ma bannière des pages à votre convenance. Remarquez que pour la bannière, vous pouvez utiliser une syntaxe HTML.

Profitez-en pour régler d'autres options.

Si vous souhaitez qu'une partie des photos soient privées, les personnes autorisées devront avoir un compte utilisateur. Soit vous les créez vous-même, soit vous laissez faire les utilisateurs et validez ensuite. Dans ce dernier cas, il faut cocher « Permettre l'enregistrement des utilisateurs » et, éventuellement, « Notifier les administrateurs lors de l'inscription d'un utilisateur ». L'adresse e-mail peut être utile si vous souhaitez envoyer une notification lorsque vous mettez à jour certains albums privés.

Dans le menu Configuration → Menu vous choisissez les éléments apparaissant ou non dans la partie gauche de la galerie.

Enfin, dans le menu Configuration → Thèmes vous pouvez changer le thème (l'apparence de la galerie), voire en télécharger de nouveaux, directement depuis Piwigo.

Dans l'onglet « Ajouter un thème », cliquez simplement sur « Installer ». Piwigo télécharge et installe le thème dans le répertoire themes. Attention, l'utilisateur www-data doit avoir les droits d'écriture sur ce répertoire. C'est le cas si vous avez utilisé le NetInstall. Si vous ne pouvez installer le thème parce que Piwigo ne peut écrire dans le répertoire, vérifiez les droits.

Utilisateurs et groupes

Pour les photos publiques, pas de souci, n'importe qui peut les voir dans son navigateur sans avoir à se connecter (on peut toutefois limiter l'accès aux images haute définition aux utilisateurs connectés). Pour les photos privées (par exemple lorsque des personnes sont présentes sur la photo et qu'elles n'ont pas spécifié explicitement et par écrit qu'elles souhaitaient apparaître sur Internet) il faut donc que le visiteur soit connecté.

En tant qu'administrateur vous pouvez créer des groupes et assigner les utilisateurs dans ces groupes (un utilisateur peut appartenir à plusieurs groupes). Ensuite, vous pourrez autoriser l'accès aux albums privés par groupes ainsi que par utilisateurs.

Le menu Utilisateurs donne accès à tous ces paramètres :

Les utilisateurs ont tous un statut. Le statut « Webmestre » est celui donnant tous les droits (plus que le statut « Administrateur »). Il est conseillé d'avoir au moins deux webmestres afin de garder la main sur la galerie si l'un d'eux se fait pirater son compte. Il faut avoir le statut webmestre pour ajouter des photos depuis un logiciel externe comme

Les utilisateurs authentifiés ont, en principe, le statut « Visiteur ».

Albums et photos

Il existe deux types d'albums :

  • physiques : ils correspondent à des répertoires créés dans le répertoire galleries à l'aide d'un logiciel FTP (et les photos déposées de la même manière) ;
  • virtuels : ils n'existent que dans la base de données, les photos sont rangées dans le répertoire upload (cette information n'étant pas nécessaire pour la création d'albums virtuels).

À l'origine de Piwigo (du temps de PhpWebGallery comme il s'appelait avant) seuls les albums physiques étaient possibles. C'est d'ailleurs la méthode triviale d'ajout de photos : on crée des répertoires et y déposons les photos à l'intérieur.

Cependant, les albums virtuels permettent une gestion plus souple. Tout se gère depuis l'interface Web (ce qui n'est pas le cas des albums physiques pour lesquels il faut passer par un client FTP, et encore, le déplacement de répertoires n'est pas aisé, vu que des informations sont tout de même inscrites dans la base de données). Le déplacement d'album se fait simplement. Une photo peut être présente dans plusieurs albums sans pour autant être physiquement dupliquée sur l'espace disque. Avec un greffon l'on peut même créer des albums à partir des étiquettes (tags) des photos.

Bref, dans la pratique l'on est tenté de commencer avec des albums physiques, plus rassurants car l'on sait où se trouvent les photos, comment elles sont rangées. Mais l'on vient vite aux albums virtuels pour leur souplesse.

Depuis le menu Albums → Gérer vous ne pouvez créer que des albums virtuels.

Pour ceux qui veulent tout de même connaître les coulisses, les photos sont donc rangées dans le répertoire upload puis classées par année, mois et quantième de la date du dépôt de l'image. Ainsi, aucun risque de répertoire surchargé !