Accueil Floss Manuals francophone

FAQ Floss Manuals francophone

Qu'est-ce que l'Open Source, et quelle est la différence entre Free Libre et Open ?

Open Source met l'accent sur la disponibilité du code source aux utilisateurs de logiciels. Cela signifie non seulement que le code source est disponible sans frais et sans trop de difficulté, mais aussi que les utilisateurs peuvent modifier le code source et redistribuer les résultats sous les mêmes conditions. Bruce Perens a écrit la définition originelle de l'Open Source pour Debian.

Free Software met l'accent sur la liberté de modifier et de réutiliser les logiciels, exigeant, bien entendu, que le code source soit également facilement disponible. Richard M. Stallman a lancé le définition du Logiciel Libre dans le cadre de la création de la Free Software Foundation et de son projet GNU (GNU's Not Unix) pour créer un système d'exploitation entièrement libre compatible avec Unix et un ensemble d'outils logiciels. Les logiciels GNU avec le noyau Linux, plus les contributions de nombreuses autres sources, constituent le système d'exploitation GNU/Linux communément appelé Linux.

Donc, en pratique, les différences de sens entre les deux ne sont pas grandes, mais elles conduisent à des différences dans l'attitude, la terminologie, et l'utilisation spécifique des termes de la licence. Une des raisons de la différence de terminologie est que « Free » est ambigu en anglais. F.S.F. a expliqué que cela signifie, « Free as in Free Speech, not as in Free Beer » (libre comme liberté d'expression pas comme bière gratuite). Pour contrer cela, le terme français sans ambiguïté : « Libre » peut être ajouté dans Floss : Free (Libre) Open Source Software.

En plus de ces licences logiciels, il existe plusieurs licences pour la documentation et autres contenus, notamment la licence GFDL (GNU Free Documentation License) et les différentes licences Creative Commons. FLOSS Manuals utilise la licence libre GPL pour l'ensemble de ses travaux.

FSF maintient une page expliquant les différentes licences libres et non libres. La licence BSD (Berkeley Software Distribution), par exemple, permet aux utilisateurs de modifier le code source et de mettre les changements sous restriction commerciale, comme Apple a fait dans Mac OS X. Comme la plupart des utilisateurs de BSD mettent leurs modifications sous BSD, il peut être considéré comme un peu, mais pas entièrement, libre.

Pour plus de détails des définitions et des licences disponibles, voir :