Accueil Floss Manuals francophone

Puredata

Introduction par l'exemple

Nous allons maintenant voir un exemple de patch conçu avec Pure Data. Il s'agit d'un patch qui produira des notes de musique aléatoires de façon ininterrompue.

image_patch02

Dans un patch, l'information s'écoule du haut vers le bas. La sortie de chaque boîte est connectée à l'entrée d'une autre afin d'y diriger de l'information. Celle-ci se transmet par impulsions, comme le sang dans les artères.

Ce patch contient un interrupteur, qui lorsqu'on l'active allume le métronome. Ce métronome bat toutes les 250 millisecondes. Il envoie une impulsion via sa sortie. Notez que la glissière horizontale qui se trouve en haut à droite de ce patch permet de varier la vitesse du métronome, car il est connecté à sa seconde entrée, qui sert à spécifier cet intervalle.

Plus bas, un objet [random] (par convention, "[...]" sert à décrire un objet dans le texte) reçoit les impulsions du métronome. Il produit un nombre au hasard entre 0 et 999 (car il offre mille choix). On peut changer le nombre de choix parmi lesquels il pioche au hasard en lui envoyant un nombre dans sa deuxième entrée.

Ensuite, on additionne 20 au nombre choisi au hasard. Pourquoi? Pour éviter de produire des fréquences trop graves, ce qui risquerait d'endommager vos enceintes audio. Mieux vaut être prudent. Le nombre obtenu est envoyé dans à l'objet [osc~]. Celui-ci attend un nombre qui lui dira à quelle fréquence osciller périodiquement. Cela produit une onde sonore.

Enfin, le signal produit par l'oscillateur [osc~] est envoyé aux deux sorties de votre interface audio. C'est là le rôle de l'objet [dac~] que d'être le point de sortie du son traité ou produit par Pure Data. Notez que les fils qui transportent un signal audio sont plus grasses que celles qui acheminent des impulsions de données.