Accueil Floss Manuals francophone

Puredata

Utiliser une caméra vidéo

Le patch ci-dessous permet d'utiliser dans GEM un périphérique vidéo de type webcam, caméra DV ou carte d'acquisition vidéo analogique, et de manipuler les images fournies par celui-ci. Il est ensuite possible d'appliquer des effets, d'opérer une analyse de mouvement ou de couleurs, de mélanger ce flux d'images avec d'autres éléments (textes, vidéos préenregistrées, images fixes, etc.). Au besoin, on peut utiliser simultanément plusieurs périphériques vidéos dans un même patch, la seule limite théorique étant la capacité de l'ordinateur à gérer ces flux.

Capture_cameraDVwebcam2.png

Lien vers le patch : http://gitorious.org/flossmanuals-fr/pure-data/blobs/raw/master/patchs/GEM/cameraDVwebcam.pd

Pour le faire fonctionner

  1. Créez d'abord la fenêtre d'affichage (1) en ayant préalablement cliqué sur les options d'affichage (0) ;
  2. Choisissez le périphérique s'il n'apparaît pas immédiatement ;
  3. Pour les webcams, changer la dimension du flux d'images en fonction des résolutions proposées par le périphérique.

Conseils d'utilisation pour GNU/Linux

  • Il faut choisir le pilote en fonction du périphérique : s'agit-il d'une webcam v4l (librairie de capture vidéo en voie d'obsolescence supportant les « vieilles » webcam), v4l2 (nouvelle librairie de capture vidéo) ? Si vous avez un doute, le plus simple est d'essayer les 2 ou de chercher sur le Net, selon votre modèle de webcam et votre système d'exploitation, quelle sera la librairie de capture la plus adaptée.
  • Attention ! la correspondance entre le numéro de pilote et la librairie de capture peut changer selon votre système d'exploitation ([driver 1< peut par exemple correspondre au DV si vous n'avez pas v4l). Fort heureusement, en créant l'objet [pix_video], la console de Pure Data donne cette indication :
[pix_video]: video driver 0: video4linux v4l
[pix_video]: video driver 1: v4l2
[pix_video]: video driver 2: ieee1394 dv4l dv
  • Guvcview est une application destinée à tirer partie d'une webcam compatible avec le très bon pilote uvcvideo. Elle permet notamment d'opérer aux réglages habituels (luminosité, contraste, exposition auto, ...) avec une interface graphique, pour voir les cameras compatibles : http://www.ideasonboard.org/uvc/
  • Pour les caméras DV, il peut être nécessaire de s'ajouter au groupe « vidéo » de son système GNU/Linux. Pour cela, avec l'interface graphique d'Ubuntu : Administration > Utilisateurs et groupes > Paramètres avancés > Privilèges utilisateur, puis cocher : « utiliser des périphériques vidéo » et redémarrer l'ordinateur. Pour réaliser l'opération dans un terminal :
sudo addgroup nom_utilisateur video

Conseils d'utilisation pour Microsoft Windows

  • Le message [enumerate< envoie dans la console de Pd la liste des périphériques vidéos détectés. Il est ensuite possible de les ouvrir en choisissant [open num_de_mon_periphérique<.
  • Les réglages de la webcam sont accessibles en cliquant sur le message [dialog<. L'interface habituelle de réglage des caméras de windows s'ouvre alors.
  • Pour les caméras DV, il faut utiliser l'objet [pix_videoDS] et non pas [pix_video]. Se reporter à l'aide dans Pure Data pour les messages spécifiques.

Conseils d'utilisation pour Mac OS X

  • le message [dialog< permet d'accéder à la boite de dialogue habituelle de Mac OS X pour gérer les caméras et webcam.
  • Il existe l'application macam qui rend compatibles la plupart des webcams et autres entrées vidéo USB sur Mac OS X : http://webcam-osx.sourceforge.net/
  • Pour les caméras DV, il peut être utile d'ajouter des paramètres de taille à l'objet : [pix_video 720 576], de jouer avec le message [quality < si l'image est pixelisée, et de cliquer sur les messages de réglage des espaces de couleur si l'image est bleutée.

Appliquer des effets sur les pixels

GEM offre plusieurs moyens d'altérer les pixels des images et des clips vidéo que l'on y affiche. Il offre notamment une panoplie d'objets dont le nom commence par "pix_". Ces objets manipulent les pixels des images qu'ils reçoivent.

[pix_kaleidoscope] : jeu de miroirs

Voici un exemple d'utilisation du très simple, mais ô combien amusant objet [pix_kaleidoscope]. Il imite le fameux effet du kaléidoscope, un jouet optique qui invite à regarder un paysage à travers un tube de miroirs. Cet objet ne prend aucun argument, mais accepte différents types de messages pour contrôler le kaléidoscope.

effets_pixels_kaleidoscope

Lien vers le patch : http://gitorious.org/flossmanuals-fr/pure-data/blobs/raw/master/patchs/GEM/effets_pixels_kaleidoscope.pd

Les effets des objets "pix_" peuvent vous aider à atteindre une esthétique appropriée à vos besoins. Toutefois, ces objets utilisent le processeur de l'ordinateur pour effectuer leurs calculs. Pour plus de performance et alléger la charge de votre ordinateur, il existe une méthode plus performante pour réaliser ce genre d'effets sur les pixels. Il s'agit des shaders (ombreurs), des programmes écrits dans des langages comme le GLSL pour ajuster avec finesse la manière dont les images et les formes sont rendues avec OpenGL. Si ce sujet vous intéresse, nous vous invitons à étudier les fonctionnalités proposées par les objets [glsl_program], [glsl_fragment] et [glsl_vertex] de GEM ainsi que leurs exemples d'utilisation.