Accueil Floss Manuals francophone

Puredata

Les effets

Une fois que l'on sait lire et synthétiser des sons, on peut vouloir modifier leur timbre.

Filtres spectraux

D'une manière générale, les filtres spectraux permettent d'agir sur le spectre du son en choisissant certaines plages de fréquences et d'éliminer les autres. Il existe principalement quatre grandes familles de filtres : les filtres passe-bas (low pass), les filtres passe-haut (high pass), les filtres passe-bande (band-pass), les filtres en peigne (comb). Ces filtres permettent de colorer le timbre des sons, et sont donc très utiles pour des applications de synthèse sonore.

Un filtre passe-bas laisse passer les fréquences basses, et atténue donc les fréquences plus hautes que son seuil. Le résultat sera plus rond, plus chaleureux, moins sec. Avec l'objet [lop~] (low-pass), il s'agit simplement de spécifier la fréquence seuil. Nous utiliserons [mtof] pour convertir les notes MIDI reçues du gradateur en des fréquences en hertz.

audio_effets_lop

Un filtre passe-haut laisse passer les fréquences hautes, et atténue donc les fréquences plus basses que son seuil. L'objet [hip~] (high-pass) fonctionne de manière semblable à [lop~] : il laisse donc passer les sons plus aigus au lieu des plus graves.

audio_effets_hip

Un filtre passe-bande laisse passer les fréquences se situant à l'intérieur d'une certaine plage. Lorsqu'on en utilise une, on doit spécifier une fréquence centrale et la largeur de la bande à laisser passer. On peut choisir l'objet [bp~] si la fréquence centrale ne change pas. Si elle change, on utilisera plutôt l'objet [vcf~], car il est contrôlé via un signal audio, ce qui évite les clics.

audio_effets_vcf

Effets temporels

Outre le domaine spectral, on peut aussi agir sur le domaine temporel du son. Il est très simple d'ajouter un délai sur un signal sonore. Cela a pour effet de retarder le son.

audio_effet_delai_simple.png

Si on injecte le résultat d'un délai dans le son original, mais un peu moins fort que l'original, cela résulte en une forme simple de réverbération. On peut produire toutes sortes de sonorités en variant la durée du délai et son volume sonore. Pour écrire dans la ligne de délai on utilise [delwrite~], avec comme argument le nom (unique) de la ligne de délais et sa longueur, pour lire la ligne de délais on utilise [delread~] avec comme argument le nom et le délai souhaité.

Distorsion

Pour imiter une pédale de distorsion de guitare électrique, le moyen le plus simple est de rapprocher la forme de notre onde sonore d'une onde carrée. Pour cela, on amplifie beaucoup notre signal, puis on l'écrête. On entame les parties les plus élevées de l'onde. L'objet [clip~] empêche un signal de dépasser des valeurs extrêmes.

distortion.png

Autres effets utiles

Parmi les procédés couramment utilisés en audio numérique, notons surtout la compression et le limiteur. Ces techniques visent à éviter de dépasser les limites de volume avant la sortie. Il existe des librairies externes pour le faire, et il est aussi possible de le faire en combinant des objets internes, mais cela dépasse la portée de ce manuel. Pour en savoir plus à ces sujets, vous pouvez vous reporter aux patchs d'aide fournis avec Pure Data.

Bien d'autres effets sont possibles, et souvent disponibles sous une forme plus ou moins avancée dans des externes. Là encore, la rubrique d'aide est la source la plus précieuse pour découvrir et comprendre leurs usages et possibilités.