Accueil Floss Manuals francophone

Sésamath : Mode d'emploi

Histoire de Sésamath

L'évolution de Sésamath s'est largement faite au fil des opportunités et des difficultés. Amenées tant par l'implication personnelle de ses membres que de l'extérieur, elles ont conduit à des débats internes et à des adaptations continues. On peut les regrouper en cinq grandes périodes.

Mise en place de l'association

À partir de 1998, l'essor de l'Internet conduit à l'émergence de nouveaux besoins. De nombreux sites apparaissent ainsi que, progressivement, des volontés de mutualisation. Issue d'une fédération de projets existants, le site Sésamath (contraction de « sésame » et « maths ») émerge alors tout en laissant la possibilité à chaque site de garder son autonomie. Dans le but de faciliter les relations institutionnels, six mois après le lancement du site, une association de loi 1901 est constituée le 31 octobre 2001.

Les premières publications

La concentration des énergies et une montée en puissance des compétences techniques entre membres permet l'émergence de nombreux projets et des premières éditions.

Dès 2002, la popularité de Mathenpoche, collection d'exercices interactifs, et des cahiers d'exercices  Mathsenligne édités par le CNDP*, marque la reconnaissance des efforts mais n'est pas sans questionner l'association sur ses objectifs. Les 200 000 exemplaires vendus des cahiers Mathsenligne ont permis à l'association, grâce aux droits d'auteurs, d'asseoir une base financière saine pour le développement de ses activités et les rencontres de ses membres. Mais cela ouvre des débats quant à la cohésion des actions menées.

Les choix éditoriaux

C'est ainsi que ce succès conduit à partir de 2005 à la nécessité d'une réflexion éditoriale à propos des orientations technologiques et juridiques. L'objectif est de limiter les entraves à la mutualisation. L'accent est mis sur la suite bureautique OpenOffice, facilement accessible à tout enseignant, public contributeur à Sésamath et concerné par la mutualisation et la création de ressources. Parallèlement, l'adoption des licences GNU FDL* et cc-by-sa* marque la volonté franche de favoriser la diffusion et la réutilisation des contenus.

La création de toutes pièces de cahiers d'exercices et de manuels scolaires a été l'une des plus importantes et difficiles expériences. Elle surprend chacun par son succès : au total, plus d'un million d'exemplaires pour le manuel accompagné de compléments numériques sont vendus, représentant 12% des ventes tous éditeurs confondus. Cela indique d'emblée l'adhésion des enseignants à la démarche de Sésamath sans que cette expérience n'ait pu actuellement être transférée à d'autres disciplines.

Le recours à des salariés permet, grâce l'apport financier des droits d'auteurs, de mieux gérer la diversité des tâches associatives et éditoriales, en particulier l'explosion des inscriptions et demandes, ainsi que la multiplication des projets avec, en particulier, MathémaTICE et SésaPROF, tous deux centrés sur les enseignants.

Le succès et la professionnalisation

La forte professionnalisation de ces années conduit l'association à statuer, en 2009, sur ses objectifs et son fonctionnement en se recentrant sur les apports des bénévoles. Une charte et une profession de foi, élaborées à l'issue de débats internes, définissent le rôle de chacun et le fonctionnement dans les projets.

Le succès croissant des projets de l'association implique de nouveaux défis. Alors que les supports couvrent à présent l'ensemble du programme de collège, la mise à jour des supports prend un temps non négligeable pour les bénévoles, et s'avère aussi moins attractive que la création de ressources. Cette surcharge implique des choix d'orientations, ainsi certains projets n'ont plus d'évolution majeure, comme Mathenpoche. De plus, avec l'essor du nombre d'inscrits, apparaissent de nouvelles exigences : gestion des flux d'utilisateurs, homogénéisation des outils, réponse aux signalements, avec chacun leurs incidences en termes de refonte technique.

Cependant, l'essor de nouveaux projets n'est pas stoppé, LaboMEP et SésaPROF en sont emblématiques. De son côté, le lancement de Mathenpoche tente de toucher un public d'élèves et de familles, ce qui représente un changement de cible assez important  par rapport aux développements antérieurs. Ainsi Sésamath a-t-elle alors une approche globale de l'enseignement des mathématiques et agit à tous les niveaux.

Sésamath, un nouveau modèle ?

À partir de 2012, malgré le manque de recul, on peut affirmer que Sésamath est largement reconnue par les enseignants, y compris au sein de l'édition scolaire et des services parascolaires. Son exemple interroge de nombreuses personnes qui souhaiteraient reproduire le modèle. Le présent ouvrage s'efforce de rendre compte de cette expérience.